La conception de Morphèa

Bienvenue dans le monde des rêves

morphea6

Morphèa et moi, c’est une grande histoire d’amour. Après avoir terminé ma nouvelle post-apocalyptique intitulée “Et si demain n’existait plus ?”, j’ai ressenti le besoin de créer un monde moins violent et beaucoup plus doux, qui pourrait s’adresser à la fois aux jeunes et aux adultes. Il n’est jamais aisé de s’aventurer dans l’écriture d’un livre de type Fantasy et concrètement, je ne savais pas du tout comment aborder le sujet tant celui-ci me paraissait déjà complet et que certains auteurs, il faut bien se l’avouer, possèdent le talent d’emmener le lecteur dans un monde féerique et magique. De près ou de loin, tout me semblait avoir été dit et redit ! Dans la plupart des cas, nous retrouvons des ingrédients assez similaires : dragons, sorciers, des contrées inconnues qui se veulent terrifiantes…

Ceux qui me connaissent savent que j’attache une grande importance à imaginer des mondes qui se veulent différents de ceux que nous avons l’habitude de lire ou de voir en film et Morphèa ne devait en aucun cas échapper à cette règle. Vous savez ce qu’il y a de passionnant lorsqu’un auteur donne vie à ses personnages et à son univers ? Il a l’impression d’être Gepetto et de souffler la vie à sa marionnette, Pinocchio ! Et en imaginant le monde de Morphèa, c’est exactement ce qu’il s’est passé : j’ai toujours désiré donner vie à un monde magique dans lequel nous pourrions nous retrouver. La grande question était la suivante : comment faire pour imaginer ce “monde” sans y parler de dragons et de terres ingrates ? La réponse n’était pas si évidente que cela toutefois, je voulais à tout prix que l’histoire de Morphèa soit intemporelle et nous parle à toutes et à tous et le plus difficile, allait de transposer toute sa magie dans notre époque actuelle.
10506773_703555469766580_2236444556276937393_o

Les deux plans !

Le Plan de la Vie et le Plan des Rêves sont deux mondes précis dans l’histoire de Morphèa. Tout d’abord, si la Gardienne des Rêves évolue uniquement dans le Plan des Rêves, il lui fallait une identité dans celui de la vie et les premières lignes du premier chapitre emmènent à une question :

“Qu’est-ce qui peut différencier une jeune fille d’une autre ?”

Et à cette question, il me fallait une réponse. Orianna Sognatore, une jeune fille de 13 ans, venait de prendre vie et dès lors que cette dernière prenait forme dans ma tête, l’histoire complète allait couler de source dont en voici la trame principale :

“Ephialtion, le prince des cauchemars, est de retour du Plan des Rêves et s’attaque aux humains en les inondant des pires cauchemars afin que les plus mauvais maux les poussent à s’entretuer. Le Destin, une puissante énergie qui va au-delà des dieux ne l’entend pas ainsi et voit en Orianna Sognatore la prochaine réincarnation de la gardienne des rêves, Morphèa.”

5 contes, une légende :

À partir de tout cela, durant plusieurs mois, je me suis amusé à reprendre les contes de notre enfance et les légendes bibliques telles que celle de Noé afin de les remanier pour les besoins du livre. Ainsi, Orianna Sognatore devient orpheline et habite chez ses grands-parents maternels qui lui cachent un terrible secret. Lorsque la jeune fille est menacée par une force maléfique qui lui précise qu’à l’âge de ses 13 ans, elle rencontrera la mort dans ses prochains rêves, la grand-mère lui fait cadeau d’une barrette ayant appartenu à sa mère.

L’objet lui révèle que, tout comme sa mère et ses ancêtres féminins, elle est la digne héritière de la Première : celle que nulle ne nomme dans la Bible, la femme de Noé, la toute première gardienne des rêves ! Orianna ne veut pas entendre parler de cette lourde tâche qui l’incombe et se refuse tout bonnement à devenir la prochaine gardienne. Pour lui faire prendre conscience de l’importance de son rôle, ses amis sont projetés, au fur et à mesure, dans des rêves sous forme de contes. Tous ont un point commun et semblent liés à deux loups. Loup et Euthéria s’annoncent comme étant les protecteurs de la Première, ceux qui furent dans l’Arche de Noé et qui jurèrent de tout faire pour que celle-ci apporte à Noé l’assurance que les rêves deviennent réalité, lui qui perdait régulièrement l’espoir de trouver la terre ferme !

Plusieurs contes, la légende de Noé, deux mondes qui ne peuvent fusionner que SI la jeune fille accepte de devenir la prochaine gardienne, des êtres maléfiques, un destin à la fois tragique et magique…

la-princesse-et-la-lune

Plus qu’un défi…

Morphèa, ce n’est pas qu’une simple histoire. C’est avant tout un énorme challenge : imaginer une histoire en reprenant des contes et des légendes sans pour autant malmener quiconque dans ses croyances et en préserver leur beauté… Un défi ? Non, un pari ! Mais Morphèa est aussi une histoire que j’ai voulu touchante sans pour autant faire dans un récit “guimauve” !

Ne croyez pas un seul instant que tout est beau et magnifique… Orianna va faire la rencontre d’individus parfois violents et mauvais dans leur manière d’agir. Prenons l’exemple de Loula : elle n’aime pas Orianna et lui en veut d’être la “star” du collège. Jusqu’au jour où Loula se retrouve dans un rêve et fait la rencontre de la Lune. Celle-si lui dévoile bien des secrets, dont le tout premier qui consiste à faire un pas vers celle qui deviendra sa future meilleure amie.

Il ne faut pas se leurrer et accepter que notre monde a évolué. Les enfants prennent conscience que parfois, ils peuvent faire du mal et être tout simplement méchants les uns envers les autres. Et c’est ici que les deux loups entrent en scène : ils sont porteurs d’un message et malgré les apparences assez trompeuses, ils sont la clé qui unit les contes et les légendes dans lesquels nos protagonistes vont évoluer.
La morale de Morphèa n’est pas forcément “croire en ses rêves” et qu’ensemble, nous avons la possibilité de faire de belles choses ! Il n’y a pas un seul “héros” à proprement parlé, mais tout un groupe d’amis capable de se redonner confiance les uns des autres pour combattre un ennemi commun. Je reste persuadé que ce ne sont pas les différences qui nous séparent, mais… l’indifférence !

rouge-et-le-loup-imageorianna-au-bois-dormant

roselyne-et-johann

À propos de l'auteur: Ludovic Metzker

Ludovic Metzker est né à Paris en 1974. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour la littérature et se découvre une passion pour l’écriture. C’est maintenant dans des auteurs tels que Bernard Werber et Stephen King qu’il puise son inspiration.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas rendu publique.