Corrige-moi si tu peux

Vous venez de terminer votre manuscrit et vous en êtes fier. Jusqu’ici, rien d’anormal puisqu’il s’agit de votre premier bébé. Toutefois, alors que vous pensez en avoir terminé, sachez que vous venez juste de franchir une étape, certes compliqué, mais le plus dur est à venir. Oui, nous n’allons pas nous mentir : l’écriture d’un livre n’est même pas la moitié de la finalisation d’un projet. Quelle est donc l’étape la plus complexe ? Malgré le jeu de mots dans le titre de cet article, vous devriez avoir capté où je veux en venir : les corrections ! Et là, je sens la lassitude vous envahir… Vous pensiez en avoir fini et vous vous apprêtiez à lancer votre manuscrit sur une plateforme quelconque ou mieux, vous vous êtes décidé à l’envoyer à des maisons d’édition…

Tout commence maintenant. Oui, oui ! Tout commence avec la correction complète de votre livre, mais surtout la relecture de fond en comble. Pour ce faire, il existe plusieurs méthodes, mais avec l’expérience, je puis vous dire que la plus intéressante reste celle qui consiste à imprimer votre manuscrit sur votre jolie imprimante en prenant soin de le faire au format A4 et uniquement en recto ! Pourquoi ? Deux raisons : la lisibilité sera plus agréable dans ce format et les corrections seront plus simple en recto, vous éviterez, au moment de passer au verso, de vous retrouver avec les marques du recto.

Lors de la relecture, penchez-vous aussi sur les éléments du livre comme les faits, les cohérences ceci dans le seul but de tout faire d’un coup avant de refaire une autre relecture. Vous noterez qu’il peut être judicieux de se lire à haute voix. Ainsi, vous remarquerez la sonorité et le chant du texte : il se peut que vous trouverez vos phrasés parfois lourds 😉

Une fois que vous aurez terminé tout cela et bien que vous soyez excellent en orthographe, il est conseillé de demander de l’aide à des gens qui pourraient traquer de nouvelles fautes. Alors il existe deux possibilités : la première est de demander l’aide d’un ami ou de trouver un correcteur que vous devrez payer. Je vous vois venir :

« Oui, mais j’ai acheté ANTIDOTE… « 

Oui, mais c’est un logiciel, pas un humain ! Si il peut vous aider dans certaines tâches, je puis vous dire d’office que ce logiciel n’est pas parfait, loin de là. Oui, encore une fois, je vous vois venir en me disant :

« Mais un humain aussi n’est pas parfait ! » 

Vous devez connaitre cette phrase qui dit : ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ! Pensez que rien n’est infaillible et alors vous comprendrez qu’après le passage d’ANTIDOTE et de votre CORRECTEUR HUMAIN, il vous faudra encore faire un tour sur votre livre ! Mon conseil ? Il vaut ce qu’il vaut : lorsque vous recevrez le manuscrit corrigé, posez le quelque part et attendez deux à cinq jours avant de vous replonger dedans : la pression doit retomber car vous ne verrez pas les derniers soucis ! Le stress vous obligera involontairement à boycotter les dernières petites fautes, celles qui aiment se cacher dans un mot ou deux !

Ce qu’il faut retenir :

 

Il est plus judicieux de travailler sur du papier que sur un écran d'ordinateur : cela facilitera les notes à l'aide d'un stylo ou d'un surligneur de type Stabilo !

Cela peut sembler bizarre, mais vous comprendrez plus aisément si une phrase est lourde ou incompréhensible ! N'oubliez pas qu'en écrivant ou en vous relisant silencieusement, vous passez à côté de ces détails.

Ne soyez pas tout seul à vous relire / corriger. Il faut savoir qu'à force de se relire, votre cerveau aura du mal à se concentrer et vous penserez ne pas avoir fait de fautes... Demandez de l'aide, quitte à payer !

Leave a Comment

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 1 615 autres abonnés

Newsletter

Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Ils ont rencontré John

Ils ont rencontré John

Purchase on:

  • Amazon