Katia Campagne

Katia Campagne

Aujourd’hui, je vous présente une autrice / auteure – fais le choix :p – que j’ai eu l’occasion de découvrir par l’intermédiaire du magnifique réseau social… FACEBOOK et que j’ai rencontré au dernier salon « Sang pour sang Thriller, mais pas que… » ! Elle est super sympa, ne se prend pas pour Marry Higgins Clark – heu… elle n’a pas 100 ans :p – et a toujours le sourire ! Oui, on retrouve une nouvelle fois une personne qui connait la musique « Simple & Funky » car ça lui ressemble étrangement.
Mais de qui est-ce que je veux parler ? Relève un peu tes yeux et tu auras la réponse…

Pour découvrir KATIA CAMPAGNE, vous avez plusieurs possibilités, mais nous allons vous parler de Facebook, de sa page auteure sur Amazon : Katia a écrit les titres suivants : KURU et la saga IVM ! Elle lit beaucoup de livres de ses confrères et ça aussi, c’est vachement chouette.

On commence l’interview ? :p :p

1 – Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour !! J’ai toujours du mal à faire ma « présentation » ça me donne l’impression d’être dans les petites annonces d’Elie Semoun. Mais c’est une étape obligatoire donc :

Je suis Katia Campagne, auteure hybride de Thrillers, fantastiques et horreur. (Enfin le dernier c’est selon mon éditeur moi je ne trouve pas:) ) je suis donc à la fois auto-éditée (pour ma trilogie IVM) et publiée chez Evidence Editions (Kuru, le fameux horreur) et bientôt chez Hugo poche. (Pour Gang of Witches qui a gagné le concours fyctia)
J’adore les histoires de familles qui dégénèrent, c’est généralement le cas dans mes romans, le café à outrance, les bestioles, le jardinage et je me suis découvert, pendant le confinement, une passion (obligée) pour le coloriage…. Sinon je suis très maladroite et maniaque de l’organisation. Ça va comme ça ?

2 – Le nom que tu utilises en tant qu’auteur, est-il un pseudo ?

Non, c’est mon vrai nom.

3 – Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Par flemmardise d’une part, j’avais déjà eu énormément de mal à trouver un titre à mon premier roman, je n’ai pas voulu me prendre la tête à me chercher un autre nom. Et j’avais envie d’assumer, enfin, après avoir caché ma passion pendant 20 ans.

4 – En tant qu’auteur, est-ce qu’il t’est arrivé de te faire des ennemis chez les chroniqueuses ou chez les confrères / consœurs ?

Aucune idée ! Je ne pense pas faire suffisamment d’ombres à qui que ce soit pour m’en faire un ennemi. Après j’ai des personnes qui me détestent c’est sûr, mais je ne pense pas que ce soit en lien avec le fait que je sois auteure, plutôt à ma franche personnalité.

5 – Choisis-tu tes thèmes au feeling ou parce que tu es persuadé que tu vas tout défoncer en vente ? Paraît que le cul, ça marche…

Il paraît oui, mais je n’ai pas encore tenté, et toi ? 😉 Sinon je dirais plutôt que ce sont les thèmes qui s’imposent à moi. Il m’arrive évidemment de me dire que j’aimerais écrire sur telle ou telle chose, mais généralement les idées ne suivent pas. À contrario lorsque l’idée vient toute seule, l’histoire suit. J’ai l’habitude de dire que je ne décide pas, que mes personnages font ce qu’ils veulent et c’est vraiment ce que je ressens. Le thème s’impose et à moi de me débrouiller ensuite avec la construction de l’histoire. Je me tape le sale boulot en fait.

6 – Est-ce que tu as rencontré des auteurs / blogueuses qui se la pètent tellement que tu n’as pas envie d’échanger avec eux ?

Rencontré IRL non, mais sur Facebook oui, notamment ceux qui crachent sur les auto-édités en faisant des généralités. Je les évite donc soigneusement, car j’aurais tendance à vite monter au credo et je n’aime pas m’énerver inutilement.

7 – Es-tu plutôt du genre Country ou Rock ?

Les deux. Je suis très éclectique en musique, j’écoute tout et n’importe quoi.

8 – La question la plus stupide : pourquoi est-ce que tu écris ? Et évite les clichés…

MDR mais c’est quoi le cliché de l’écrivain ? J’ai toujours baigné dans un univers de lecture (mes parents sont de grands lecteurs) et l’écriture est venue naturellement. Quand j’étais jeune c’était le plaisir de raconter des histoires, ensuite l’écriture a été une thérapie (IVM est un livre très personnel qui m’a aidé à surmonter un passé compliqué) aujourd’hui je dirais que c’est un plaisir chaque jour de créer quelque chose, de donner vie à des personnages. Je suis très maternelle ça vient peut-être de là 😉 il faudrait peut-être que je fasse une thérapie ?

9 – En as-tu déjà eu un peu marre d’écrire ? Et si oui, explique-moi pourquoi !

Alors non, je n’en ai jamais eu marre d’écrire, en revanche je ne ressens pas le besoin d’écrire tous les jours. Je fais beaucoup de chose à côté, j’adore la déco, le bricolage, j’ai mes enfants donc je suis bien occupée. Écrire ne doit pas devenir une obligation. Par contre j’ai toujours besoin de faire une pause après avoir fini un roman, de reprendre mon souffle en quelque sorte.

10 – Généralement, il te faut combien de temps pour écrire un livre ? Te faut-il un lieu secret connu de toi seul et d’Alfred – oui, le mec dans Batman ?

Mdr ma maison est trop petite pour que j’ai un lieu secret, je n’ai même pas de bureau imagine !! J’en partage un avec mon mari ou alors j’écris sur mon lit ou un coin de table, une véritable honte 🙂

Sinon concernant le délai d’un roman c’est assez aléatoire. J’ai mis deux ans à écrire ma trilogie, et un an pour Kuru. Par contre j’ai mis 4 mois pour écrire par procuration et Gang of witches, parce que je n’avais pas le choix ils étaient inscrits à un concours. Mais le dernier (qui sera édité chez Hugo) n’a pas encore passé l’étape des corrections, donc je dirais un bon 6 mois, par roman. Je suis quelqu’un qui doute beaucoup, je me relis souvent, je reviens en arrière, je laisse décanter, ça prend du temps.

11 – As-tu des conseils à donner à quelqu’un qui veut suivre tes pas ou préfères-tu garder cela pour toi ?

Tu veux rire ! J’adore donner des conseils !! Pour être honnête je dirais surtout : lâche-toi ! Arrête de te dire que tu n’y arriveras pas. Un roman, ça se construit, ça se travaille, ça se peaufine. Il faut arrêter de croire que les auteurs couchent leurs idées sur le papier et basta c’est fini, c’est parfait, c’est nickel ! (Tiens c’est peut-être ça le cliché d’ailleurs;) ) Alors lancez-vous, écrivez votre histoire, travaillez là et advienne que pourra.

12 – Est-ce que tu as un rituel avant d’écrire ? Fais-tu du Yoga ? Est-ce que tu sacrifies une poule – l’animal… – ou alors, tu bois juste ton café et hop ?

Je bois des litres de cafés, trop d’ailleurs je commence à avoir des remontées acides, et du silence, bordel !!!

13 – Es-tu satisfait et serein lorsque tu as ENFIN posé le mot FIN ou est-ce que tu flippes à mort ?

D’abord je suis soulagée, d’avoir réussi à aller jusqu’au bout, mais ça dure une journée et après je flippe.

Et enfin, la dernière question !

14 – SI, je dis bien SI, tu devenais quelqu’un de super connu, penses-tu que tu prendrais le melon ou tenterais-tu de rester humble ?

La pastèque !! La pastèque !!!
En vérité, je pense que je flipperai (encore) En fait si je vis dans un petit bled de 1000 habitants c’est bien pour une raison : j’adore ma tranquillité, ma petite vie, avoir le temps de m’occuper de ma petite famille. Donc super connue bof, mais je ne suis pas contre une simple petite notoriété, quelques salons sympathiques et un peu plus de thune, faut bien manger !

J’espère que ces questions t’auront plu et que tu auras pris plaisir à y répondre.
Je te remercie d’avoir joué le jeu !

Très sympa, assez loin des clichés en fait:) merci d’avoir pensé à moi

Leave a Comment

À propos de moi

Coucou, auteur de plusieurs romans, j'ai envie de partager avec vous mon expérience !

Matt Dubois

Matt Dubois

Purchase on:

  • Amazon

L’enfer vivait ici

Le grand jour8 mai 2020
Le grand jour est arrivé.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 1 652 autres abonnés