Lou Mael

Pour ce vendredi 24 avril 2020, je vous présente une chroniqueuse que j’apprécie énormément à la fois pour la personne humaine, mais aussi pour la qualité de ses chroniques. Lou Mael est une lectrice qui aime tenter quelques aventures livresques qui sortent des sentiers battus et les retours qu’elle fait sont toujours bien pensé ! Pour cette raison, je ne peux que vous conseiller de  lui rendre une petite visite sur sa page qui se trouve ici : Les dé-lire de Lou

INTERVIEW : LOU MAEL

1 – Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour je suis une femme de 45 ans, je suis mariée et maman de 3 enfants de 10 et 8 ans. Mon emploi du temps a longtemps été fait en fonction de mes enfants et ma passion pour la lecture a donc du coup été mise entre parenthèses, guillemets, accolades.  Je travaille aussi (sauf le mercredi, toujours dans le but de privilégier mes enfants). J’ai traverse un long désert sans avoir ni l’envie, ni le temps de lire…

En fin d’année dernière, j’ai enchaîné les événements difficiles, la lecture m’a apporté la force et la sérénité nécessaires pour faire face. J’ai retrouvé la quiétude que cette passion me procurait. Du coup, je me suis dit que de créer un blog m’obligerait à ne pas lâcher la lecture une nouvelle fois.

2 – Le nom que tu utilises en tant que blogueuse, est-il un pseudo ?

Oui c’est un pseudo.

3 – Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Je suis sur Facebook depuis plusieurs années et je n’ai jamais mis mon vrai nom. Je voulais préserver ma vie personnelle. Seuls mes amis, qui étaient sélectionnés et peu nombreux, avaient accès à mon profil. Facebook était alors pour moi un moyen de communiquer avec eux mais également une sorte de grand marché sur lequel je pouvais trouver des idées de lectures (pour augmenter ma longue longue PAL). C’était aussi un lieu où je pouvais délirer et communiquer avec mes amis. J’ai choisi de continuer avec ce pseudo que j’aime beaucoup.

4 – En tant que blogueuse, est-ce qu’il t’est arrivée de te faire des ennemis chez les auteurs ou chez les confrères / consœurs ?

Pas que je sache. Sinon, auteurs, confrères/consœurs, c’est le moment idéal pour vous manifester !

 5 – Choisis-tu tes livres / auteurs en piochant dans les retours de tes consœurs ou tu y vas au feeling ?

Je ne lis jamais les chroniques des autres blogueurs si je n’ai pas lu le livre. Je ne veux pas influencer ma lecture et je veux également que l’inspiration, pour ma chronique, sorte de mon cerveau, et pas de celui d’un autre.

6 – Est-ce que tu as rencontré des auteurs / blogueuses qui se la pètent tellement que tu n’as pas envie d’échanger avec eux ?

Pas encore. Mais je reste sur les échanges virtuels pour le moment.

7 – Faut-il te soudoyer pour obtenir tes faveurs et ainsi, de bonnes chroniques de ta part ?

Non, je ne fonctionne pas comme ça. Les personnes qui me connaissent en privé savent que je ne triche pas. Si j’aime un livre, je vais l’encenser évidement. Si je ne l’aime qu’à moitié, je vais le dire mais je vais y mettre les formes pour ne pas blesser l’auteur. Si je ne l’aime pas du tout, je ne sais pas ! Ça ne m’est pas encore arrivé mais je pense que je ne ferai pas de chronique par respect pour le travail de l’auteur.

8 – Depuis combien de temps chroniques-tu ?

Je suis une jeune chroniqueuse car j’ai ouvert mon blog il y a 4 mois seulement. Je verrai bien où cela me mène.

9 – En as-tu déjà eu un peu marre ? Et si oui, explique-moi pourquoi !

Je n’ai pas encore ressenti ça et pour l’instant je prends du plaisir à faire ces chroniques. En revanche, parfois j’ai juste un doute sur le fait d’être répétitive. Alors j’essaie de varier les mots que j’utilise ou le style de la chronique pour ne pas lasser les personnes qui sont abonnées à ma page.

10 – Généralement, il te faut combien de temps pour écrire une chronique ? La montres-tu à l’auteur ou tu dis ce que tu as envie de dire, sans filtres ?

Cela dépend du livre que je suis en train de lire. Il m’arrive de faire ma chronique tout en lisant le livre tant le livre me parle et me transporte. Les idées fusent et j’ai à peine fini la lecture que ma chronique est déjà prête dans ma tête. Sinon, je fais déjà un premier jet par écrit et je reviens ensuite dessus, je la relis à froid, je l’améliore, je change certaines choses et ensuite seulement je la publie. Dans ce cas de figure, cela peut prendre deux ou trois jours. Je ne la montre pas à l’auteur car je veux rester fidèle à mon ressenti, sans censure.

11 – As-tu des conseils à donner à quelqu’un qui veut suivre tes pas ou préfères-tu garder cela pour toi ?

Si une personne à envie d’essayer, elle doit se lancer. Cela fait peur au début c’est vrai. Mais l’envie doit être la plus forte.

Et enfin, la dernière question !

12 – Maintenant que tu as lu énormément de livres et rencontré – IRL ou via Messenger – de nombreux auteurs, est-ce que tu as envie d’écrire ?

J’y ai déjà pensé mais je ne sais pas si j’en serais capable. Cela demande beaucoup de temps et à ce jour, je ne l’ai pas ce temps.

Si un jour je me lance dans cette aventure, je crois que je commencerai avec des nouvelles. C’est un format qui me conviendra mieux pour débuter.

 

J’espère que ces questions t’auront plu et que tu auras pris plaisir à y répondre.

Je te remercie d’avoir joué le jeu !  

Leave a Comment

À propos de moi

Coucou, auteur de plusieurs romans, j'ai envie de partager avec vous mon expérience !

Matt Dubois

Matt Dubois

Purchase on:

  • Amazon

L’enfer vivait ici

Le grand jour8 mai 2020
Le grand jour est arrivé.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 11 autres abonnés